Le Cercle de Vie

Mere_Terre

 
Dans le ventre de la mère, dans le ventre de la Terre.
Le cercle, c’est de cette forme, que naît, croît, se déploie puis re-naît la Vie.
Sous une autre forme, en perpétuelle évolution, à l’infini…

           La logique du cercle

Nous occidentaux, héritiers de la pensée moderne rationnelle, héritiers des conditionnements religieux, observons, pensons et agissons dans le monde selon un principe linéaire. Le temps et l’espace ne sont pas infini, le mouvement de la Vie s’effectue d’un point A à un point B de façon chronologique.Un début, une fin. Un objectif, un résultat. Un avant, un après. Un bas, un haut. Un inférieur, un supérieur etc…

La nature, les sociétés traditionnelles qui vivent en coopération avec elle, les découvertes de physique récentes (fractalité, théorie du champ unifié…), nous enseignent que tout se passe au travers d’un mouvement circulaire et cyclique , tout début est une fin, toute fin est un début. La vie est rythmée par des cycles, qui se reproduisent mais sont chaque fois différents, créateur d’une évolution en spirale.

Le cercle, dans sa forme sacrée, peut être un outil merveilleux de sagesse entre les Hommes. A l’intérieur, le rapport au monde et les rapports de pouvoir s’en trouvent profondément transformés car dans le cercle de Vie:

– chacun est à équidistance du centre, et est égal à tout autre être le composant, ni devant, ni derrière, juste sur le même plan. La parole, la présence, l’inspiration et l’action de chacun a la même valeur et est respecté car cela est au fondement du fonctionnement cyclique de Vie.

– chacun est présent dans son centre intérieur, à sa juste place. Cela implique que chacun se mette en chemin vers soi-même, vers sa nature profonde et sache qui il/elle est et représente dans le cercle. La diversité des êtres, la présence « originale » fonde la créativité, la beauté et la richesse du cercle de Vie.

– chacun dans son autonomie, dans sa présence est responsable du cercle de Vie.

Peut ainsi germer coopération et altruisme au service de Soi, de la Vie, de la Terre et de l’Univers.

cercle

           J’ose espérer…

que nous nous inspirions dans un avenir certain de cette façon de regarder et d’agir en tant qu’humain, debout, les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles, afin de suivre le battement de coeur infini qu’est la Vie.

J’ose espérer…

que nous puissions créer un monde où les différences et l’originalité de chacun soient valorisés et servent au bien commun, à l’humanité et à la planète Terre dans le respect et l’amour du principe de Vie.

J’ose espérer…

que nous réalisions cette transition de l’égo-système à l’éco-système, tous ensemble!